La porte

porteEntre deux mondes, une cloison qui courbe ma vision et me donne parfois des frissons. Elle se déplie puis se replie pour laisser passer quiconque osera tourner la poignée. Elle me met en sécurité et garde mon intimité.

Son ennemie jurée : la clef ! Dans un sens puis dans l’autre, ce petit objet m’ouvre la cour de récré ou  me permet de m’enfermer. Elle garde parfois des trésors et, même si on lui jette un sort, elle restera incorruptible et empêchera qu’on lui dérobe son petit trésor. De pièce en pièce, d’une porte fermée, verrouillée, pour l’ouvrir, il faudra la clé.

Comme une  personne, elle possède un visage qui guide le voyageur pour qu’il n’ait pas peur. Luisante comme le jour ou sombre comme une ombre, laquelle choisirez-vous ?

Thomas M  – 5.4  (A la manière de Francis Ponge !)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s